Fidèle à sa volonté de valoriser et de développer les cépages autochtones du Sud-Ouest, Plaimont fait renaître des cépages oubliés au sein de son Conservatoire Ampélographique. Parmi eux se trouve le Manseng Noir, un cépage qui donne des vins à la robe profonde, à la bouche soyeuse et une richesse en alcool modérée. Un vin d’exception éponyme élaboré à partir de raisins issus de jeunes vignes, âgées de 3 et 4 ans, plantées principalement sur des coteaux argilo-calcaires autour de Condom dans le Gers.

L’histoire du vin

Depuis 2008, les travaux menés par les chercheurs ont permis de développer significativement la production de ce cépage gourmand, naturellement bas en alcool et aux notes épicées et florales uniques. C’est grâce au travail d’observation mené par les vignerons de Plaimont, qu’un pied de Manseng Noir a été retrouvé dans une vieille parcelle en l’an 2000. 20 pieds ont alors été introduits au Conservatoire Ampélographique. Aujourd’hui, le Manseng Noir représente 25 hectares. Le projet est de l’emmener à 80 hectares… une renaissance !

Vinification

Les baies subissent une macération pré-fermentaire à froid de deux jours, puis sont cuvées pendant deux semaines entre 25 et 30°C. Couleurs et matières sont extraites grâce à des remontages réguliers dès la mise en cuve. Ce vin est élevé 7 mois en cuve, sans ajout de bois, avant d’être embouteillé.

En bouche

D’une belle couleur profonde, propre aux cépages du piémont Pyrénéen, cette cuvée 100% Manseng Noir dévoile d’abord un nez de violette.

En bouche, elle présente un équilibre inédit et une richesse en alcool modérée, soutenue par une belle acidité, avec des tanins doux et fondus dès les premiers mois d’élevage. Ce monocépage révèle une typicité aromatique unique, épicée, de sureau et de tapenade. Sa gourmandise et son caractère digeste s’apprécient particulièrement quand il est dégusté frais (13-14°C). Grâce à son faible taux d’alcool (11.5°), Le Manseng Noir se marie aussi bien lors de l’apéritif qu’au cours du repas.